sensei immo besoin titre - Vos besoins : comment bien les définir ?



Vous êtes à un stade de votre vie où vous songez de plus en plus à acheter votre logement. Cette envie ne vient pas de nulle part, et il est important de savoir s’écouter. Il faut dans un premier temps prendre le temps de la réflexion pour définir vos besoins correctement et savoir ce qu’il vous faut et ce qu’il ne vous faut pas.

Tentons de limiter les risques d’erreurs au maximum.

Où et quoi ?

sensei immo besoin piscine
Envie ou besoin d’une piscine? C’est votre banquier qui va faire une drôle de tête!

 

Avant de franchir le pas, il faut savoir réfléchir et se poser les questions essentielles pour ne pas vite regretter son achat. Statistiquement, excepté si votre âge est assez avancé, il est quasiment certain que vous ne passerez pas vos vieux jours dans le logement que vous allez bientôt acheter. Le turnover moyen est, en France métropolitaine, de sept ans environ. Il est donc important de faire les bons choix et, le cas échéant, les bons compromis quand le budget n’est pas illimité et que le compte en banque vous contraint à en faire.

La localisation

sensei immo besoin village

Pour commencer, il faut bien analyser son mode de vie. Etes-vous plutôt urbain ou branché campagne? Voulez-vous vivre loin d’une grande agglomération mais près des transports en commun ou au contraire besoin de l’animation et des commodités d’un centre ville ?

Il faut aussi bien évaluer le temps de trajet boulot/maison qu’on est prêt à faire. Et temps de trajet ne dépend pas seulement des kilomètres qui séparent le logement et l’employeur, mais il faut tenir compte du trafic routier et des heures connues d’embouteillage. Je vous conseille d’ailleurs pour cela ( et ça peut même servir en dehors du domaine immobilier ) l’application Waze, disponible sur Android et iOs. Je ne vais pas vous en expliquer le fonctionnement, mais c’est génial et très bien fait. Pour plus d’info, Miss Tcharafi a fait un article détaillé.

Ne surestimez surtout pas votre tolérance au temps de trajet, et tentez d’estimer le budget carburant et usure de la voiture pour éviter les mauvaises surprises.

Secteur résidentiel, ZUP, quartier populaire… Rien ne vous empêche, avant de vous engager sur un achat de faire un tour à pied dans l’environnement immédiat pour vous imprégner de l’ambiance du quartier.

Maison, appartement, loft ou autre ?

S’il n’est pas rare de lire que le premier rêve des français soit d’être propriétaire de sa maison, celle-ci n’est pas le seul choix d’habitation possible. Ce n’est pas le meilleur non plus pour tout le monde. La maison ne correspond pas systématiquement aux besoins de tous.

Il n’est pas toujours facile de trouver une maison à prix raisonnable et sans travaux en centre ville. Et souvent, celles-ci sont anciennes et mitoyennes. L’ancien a son charme bien sûr, mais les isolations thermique et phoniques ne correspondent pas forcément aux normes en vigueur. La mitoyenneté peut donc vite devenir insupportable en cas de voisins bruyants. De plus, les jardins en centre ville ne sont pas si fréquents que ça, et le stationnement n’est pas toujours aisé.

En périphérie, il est plus facile de trouver des maisons.

Les appartements sont généralement plus récents, et ces dernières années, les résidences neuves ont tendance à pulluler en ville. Là, vous avez l’assurance que les normes sont respectées. Donc même s’il y a des voisins tout autour de vous, vous risquez d’être moins gênés. L’autre avantage des appartements, c’est le stationnement. Si lors de votre achat, une, voire deux places sont prévues, vous ne serez jamais embêtés pour vous garer, et ce n’est vraiment pas négligeable. D’ailleurs, même si vous n’avez pas de voiture, prendre une place de stationnement peut être un bon calcul pour une revente ultérieure (toujours penser à la revente!)

Un type de logement qui a le vent en poupe et qui est très tendance, c’est le loft.

Par définition un loft est une habitation dont l’ancienne fonction était industrielle, commerciale ou encore artistique. Il y a souvent de grands volumes (superficie et hauteur sous plafond) mais si l’isolation n’est pas bonne, soit vous aurez toujours froid, soit vous allez vous ruiner en chauffage. Pour le reste, il en existe des individuels, des collectifs, des mitoyens ou non, avec ou sans extérieurs… Bref on trouve de tout, c’est à voir au cas par cas en fonction des goûts et des besoins. Pour plus d’infos, vous pouvez jeter un œil sur ce site crée par un lofteur passionné.

Comment ?

Neuf, ancien ou récent ?

Une fois que vous avez défini les deux besoins précédents, il faut savoir ce vous aimeriez dans l’idéal. D’une manière générale, et à état de finition équivalent, le récent est plus cher que l’ancien. Ce qui veut dire qu’avec un budget bien précis on aura soit plus de volume, soit moins de travaux dans une maison ancienne que dans une maison récente.

Une autre possibilité s’offre aussi à vous : faire construire. C’est une aventure exaltante, mais aussi éprouvante et pouvant mettre le couple (si vous êtes en couple) à rude épreuve. De plus, il faut compter, s’il n’y a pas de contre temps, entre une et deux années depuis l’idée de se lancer dans ce type de projet et l’emménagement.  Et il restera encore beaucoup à faire. Faites moi confiance, il y a vraiment beaucoup à faire. Tellement que je ferai plusieurs articles sur le sujet. En attendant, forumconstruire est une mine d’or d’informations

Avec ou sans travaux ?

sensei immo besoin travaux

Il est particulièrement important ici de ne pas se tromper de choix. Un logement sans travaux est forcément plus cher et parfois, pas totalement à notre goût. On paye donc une prestation qui ne nous satisfait pas pleinement.

Si on achète un logement avec travaux, il faut dans un premier temps ne pas présumer de ses capacités ni du temps qu’on sera en mesure de consacrer au bricolage. Et ensuite bien budgétiser le coût des réalisations qui varie de façon exponentielle selon qu’on les fait soi-même ou qu’on les fait réaliser par un professionnel (ce qui n’est pas forcément un gage de qualité).

L’avantage d’un logement sans travaux, c’est, d’une part,  la tranquillité , d’autre par le luxe d’en profiter tout de suite. Mais espérer une plus value rapide est plutôt utopiste. Un logement sans travaux, c’est l’inverse.

 

Besoin d’un jardin, d’une cour, de rien (envie de toi(t)) ?

sensei immo besoin jardin

Qui ne rêve pas d’un beau jardin fleuri, plein de jolies couleurs toutes l’année, histoire d’avoir une belle vue depuis son canapé l’hiver ou de profiter d’un beau cadre l’été pour des barbecues entre amis?

Mais grand et beau jardin est aussi synonyme de temps, de sueur et d’argent pour un résultat correct toute l’année. Et dans certaines régions de France, le temps étant très aléatoire, on passe souvent plus de temps à entretenir son carré de verdure qu’à s’y prélasser. Le jeu en vaut il donc la chandelle ?

Une cour ou un balcon, bien que plus petits, permettent également de profiter d’un extérieur tout en étant plus économiques.

Bien réfléchir à ses habitudes et son mode de vie donc, pour savoir si le surcoût à l’achat et à l’entretien sera rentable. De plus, accepter de faire l’impasse sur un jardin,  ouvre la possibilité de s’orienter vers un loft ou un appartement.

 

Besoin de combien de chambres ?

Selon les secteurs,  vu les prix, avoir une chambre supplémentaire est un luxe qui peut coûter un rein, voire les deux, ou obliger à choisir un quartier moins bien famé, qui obligerait vos enfants à fréquenter des écoles que vous auriez préféré éviter.

Néanmoins, acheter un logement sans prévoir l’arrivée très prochaine d’un enfant serait une erreur qui obligerait à revendre précipitamment.

Petite astuce dans les régions où les prix de l’immobilier ne sont pas trop délirants, préférer des habitations avec minimum trois chambres. Une maison de famille avec seulement deux chambres ne touchera quasiment pas de clientèle potentielle. Il faudra donc rester cohérent dans votre achat.

Conclusion

Des compromis

Chers lecteurs, je suppose que vous,  tout comme moi, n’avez pas un budget illimité et donc il faudra faire correspondre vos besoins avec votre budget, et c’est surtout là qu’il ne faut pas se tromper. D’autant plus que parfois, en visitant un bien immobilier le coup de cœur peut survenir et vous faire perdre discernement et objectivité.

Il ne faut donc pas se précipiter et prendre le recul nécessaire avant de s’engager. N’hésitez pas à faire des listes et, au besoin, à cocher ( lien vers liste de besoins pour choisir ).

Dans ses besoins, il faut donc distinguer ce dont on peut se passer et les choses sur lesquelles l’impasse est impossible. Si vous êtes adeptes des barbecues entre amis il vous faudra absolument un extérieur, alors que la troisième et quatrième chambres ne sont pas forcément indispensables pour un couple sans enfants.

De même, ne surestimez pas vos capacités (temps, argent et savoir-faire) et ne vous engagez surtout pas dans un achat avec plein de travaux et peu vivable si vous n’avez jamais planté un clou ou branché deux fils électriques ensemble.

Vous iriez droit à la catastrophe !

 

Bonus

Voici, rien que pour vous, lecteur de senseiimmo.fr , une fiche récapitulative et imprimable pour faire le point sur vos besoins.

N’hésitez pas à me faire parvenir vos idées si pensez à des choses à ajouter

senseiimmo-besoins-immobilers

Suivez-moi sur :
follow subscribe - Vos besoins : comment bien les définir ?

Un commentaire sur “Vos besoins : comment bien les définir ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *