senseiimmo réduction d'impôt



Voilà maintenant un peu plus d’un an que je vis dans un loft et j’attends avec une impatience très relative de recevoir ma première taxe d’habitation et première taxe foncière. Bien sûr, quand j’ai acheté mon loft, les vendeurs m’ont renseigné à ce sujet, mais j’aime avoir un budget bien défini, et pas uniquement des approximations. En faisant quelques recherches sur internet, j’ai découvert la possibilité d’obtenir une réduction d’impôt. Faisons le point sur le sujet.

Grandes surfaces, grosses taxes?

senseiimmo réduction d'impôt volume

Nous l’avons vu dans l’article précédent concernant les lofts , il est souvent question de gros volumes et de grandes surfaces en matière de loft. Les impôts concernant le logement sont donc forcément en rapport avec cette donnée. Ce n’est pas illogique.

Si me concernant, la surprise ne devrait pas être trop grande puisque j’ai eu l’information des anciens occupants, réhabiliter un plateau brut peut faire craindre d’être pris à la gorge par l’administration fiscale. Cette peur est légitime, mais avant de vous décourager ou de pester contre l’état qui nous prend toujours plus, lisez la suite de cet article !

 

Politique de réhabilitation des anciennes friches industrielles

senseiimmo reduction d'impôt friche

Certaines villes ont subi de graves crises industrielles et les friches sont parfois nombreuses. Ces grands bâtiments à l’abandon dénaturent le paysage urbain. Pour les collectivités locales, tout abattre a un coût. La réhabilitation est donc une solution gagnant/gagnant. De plus, la tendance étant à la mixité sociale, il est important pour les pouvoirs politiques en place de prendre des mesures concrètes pour tenter de faire venir des acquéreurs dans certains quartiers parfois défavorisés et de redonner une nouvelle vie à ces vieilles usines à l’abandon.

 

Une réduction d’impôt de 30%

Un député maire (Dominique Baert) a donc fait, en 2015, une proposition de loi pour alléger de près d’un tiers la valeur locative des logements issus d’anciennes friches industrielles. La proposition a été adoptée l’année suivante et applicable pour les impôts à partir de l’imposition 2017. Si vous, et votre logement, êtes éligibles, vous n’allez donc plus payer que 70% de la valeur locative de votre loft. Il faut savoir que ça a une incidence sur le montant de votre taxe d’habitation, mais aussi sur la taxe foncière et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

 

Les conditions pour bénéficier de cette baisse d’impôt

Vous n’aurez pas votre réduction d’impôt automatiquement. Il faut le mériter un minimum. Les démarches ne sont pas lourdes, il suffit de demander et de fournir quelques pièces justificatives. Mais je me suis aperçu, en en parlant autour de moi à d’autres lofteurs, que cette mesure fiscale est très méconnue. C’est bien simple, personne, dans mon entourage ne la connaissait.

Dans un premier temps, il faut que la ville dans laquelle se trouve votre loft ait un « quartier prioritaire de la politique de la ville »

Le loft en lui même ne doit, par contre, pas nécessairement se trouver dans ce genre de quartier. Dès lors qu’un quartier figure dans cette catégorie (la liste est fixée par un décret de 2014), toute la ville bénéficie de l’avantage fiscal sur les lofts.

Deuxième condition, faire la déclaration au centre des impôts qui gère votre circonscription. Il vous faudra remplir un dossier et fournir quelques pièces justificatives, mais rien de très contraignant. Si comme moi, vous n’êtes pas très administratif, pas d’inquiétude, il n’y a rien d’insurmontable. Si votre loft date d’avant 2014, que vous en avez fait la demande auprès du fisc et que vous bénéficiiez déjà de l’abattement de 30%, vous devez refaire la demande pour avoir à nouveau cette réduction d’impôt, mais aucune pièce justificatives ne vous sera demandée.

Enfin, dernière condition, il faut que le logement soit votre habitation principale.

 

Alors, heureux ?

On se plaint souvent de payer trop d’impôts, alors, quand on peut bénéficier d’une baisse, il ne faut surtout pas rater l’occasion de le faire. Il ne faut évidemment pas compter sur l’état pour faire de la pub (c’est de bonne guerre), alors n’hésitez pas à en parler autour de vous. Quand on vit en loft, on connait généralement d’autres lofteurs (ne serait ce que le voisinage par exemple). Et si vous hésitez à le devenir, j’espère que cet article fera légèrement pencher la balance du bon côté.

Et vous ? Vous avez des astuces de ce type ? N’hésitez pas à venir nous en faire part !

Suivez-moi sur :
follow subscribe - Lofteur : une réduction d'impôt méconnue rien que pour toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *